Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 22:22
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 20:21


A Staffelfelden, les accordéonistes d'Ensisheiml ont joué pour les mineurs fêtant la Ste-Barbe.
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 21:29
Objectivités - La photographie à Düsseldorf

03.10.2008 au 04.01.2009, 12h00-20h
Lieu: Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 11, avenue du Président Wilson, 75116 Paris
Partenaires: K20K21 Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris


Ma.-Di. 10h00 – 18h00
Jeu. 10h00 – 22h00


Ces dernières années, des photographies de Bernd et Hilla Becher, de Thomas Struth et de Candida Höfer, d'Andreas Gursky et de Thomas Ruff ont trouvé leur place dans les grands musées et les grandes collections privées internationales. Lorsque Bernd Becher a repris la direction du département de photographie à la Kunstakademie de Düsseldorf (École des Beaux-Arts) en 1976, ce fut le début d'une histoire incomparable. Aujourd'hui plusieurs générations de ce qu'il est convenu d'appeler « l'école des Becher » ont contribué à ce que l'art contemporain de Düsseldorf soit reconnu au niveau mondial. On a parfois tendance à oublier que dès les années 70 la photographie a joué un rôle considérable sur la scène artistique de Düsseldorf : des artistes tels que Gerhard Richter et Sigmar Polke, Hans-Peter Feldmann, Lothar Baumgarten et Katharina Sieverding ont fait des recherches sur la photographie en lien avec la peinture et l'art conceptuel, les médias de masse et la documentation. Leur création est au coeur de nombreuses expositions de tout premier plan.

Environ 160 oeuvres sélectionnées d’une vingtaine d’artistes donnent à voir la diversité et la richesse de leurs photographies du début des années 70 à aujourd’hui à la Kunstakademie de Düsseldorf.
L'exposition est invitée au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. Elle présente pour la première fois avec une telle ampleur la diversité et l'actualité de la photographie « made in Düsseldorf » en France. Des auteurs allemands et français dresseront le portrait des artistes et de leurs oeuvres dans un catalogue détaillé.

Artistes présentés :
Lothar Baumgarten, Bernd und Hilla Becher, Laurenz Berges, Elger Esser, Hans-Peter Feldmann, Andreas Gursky, Candida Höfer, Axel Hütte, Klaus Mettig, Simone Nieweg, Sigmar Polke, Gerhard Richter, Thomas Ruff, Jörg Sasse, Ursula Schulz-Dornburg, Katharina Sieverding, Beat Streuli, Thomas Struth, Petra Wunderlich...

Commissariat général : Armin Zweite et Fabrice Hergott
Commissaires : Maria Müller, Isabelle Malz, Emmanuelle de l’Écotais, Anne Dressen
Avec le soutien de : Ministère des Affaires étrangères de la République Fédérale
d'Allemagne, WestLB, Bayer AG

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 19:07



































































































Trois photos anciennes provenant des archives des Mines.

D'autres photos de Rodolphe sont les bienvenues pour notre fonds d'images.







Partager cet article
Repost0
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 19:25




Partager cet article
Repost0
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 09:38


Les membres du Groupe ont travaillé dur pour monter ce boisage qui servira de décor au spectacle son et lumière des Elfes au Pays des Heibich, des 12, 13, 14 15 et 16 août., au soir.
Partager cet article
Repost0
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 06:59
Patrick et Robert préparent le support qui servira à monter un boisage, futur décor pour le spectacle des Elfes, en août à Ungersheim.




















Patrick et son aide.
Partager cet article
Repost0
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 07:10
Une douzaine de membres du Groupe Rodolphe et de l'Amicale des anciens mineurs d'Ungersheim a participé au grand rassemblement des mineurs, sidérurgistes allemands, dans la petite commune de Dorf am Wandt, en Sarre, qui fait partie de la commune de Gross-Rosselle. Une journée inoubliable en compagnie des amis mineurs de Buggingen.
Les photos sont du président, Jean Misiano.
Partager cet article
Repost0
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 13:34

. Le Groupe Rodolphe

L’association officiellement créée le 16 juillet 1997, anime le carreau en liaison avec l’Ecomusée depuis 1994, date des premières visites guidées par quelques bénévoles. Depuis 10 ans, le Groupe a effectué près de 70 000 heures de travail de restauration avec un savoir faire technique exceptionnel en mécanique, électricité, chaudronnerie, soudure… L’ensemble des machines restaurées représente environ 500 tonnes de matériel.

Le Groupe a par ailleurs tissé depuis quelques années un partenariat fort avec les mineurs de potasse allemands de Buggingen.

. L’Harmonie des Mines 

Créée en 1928, elle fête donc ses 80 ans en 2008.

. La Cigogne d’Alsace 

Créée en 2007, l’association est porteuse de la mémoire de la société commerciale, la SCPA, qui a popularisé la cigogne dans le monde entier et a toujours été à la pointe de l’innovation en matière commerciale.

Les installations de « Clair de Mine »

Aujourd’hui à l’abandon, une partie au moins peut être récupérée et valorisée.

    De l’espace pour des évolutions de machines

A proximité :

. le carreau Alex, où subsistent également des éléments intéressants d’un carreau minier représentatif du style KST.

.  des cités minières KST à l’architecture très particulières : Rodolphe et Alex

. les terrils Alex et Rodolphe

. le terril Marie-Louise avec une coulée verte aménagée et accessible par piste cyclable autour du terril Marie-Louise

Enfin, Rodolphe est aussi un lieu de mémoire fort. C’est en effet à Rodolphe qu’a eu lieu la plus grande catastrophe de notre histoire avec l’accident du 23 juillet 1940 qui a fait 25 victimes.

UN PROJET POUR LE CARREAU RODOLPHE

Nous voulons bâtir un projet qui dépasse la simple restauration de machines et matériels miniers. Un projet qui englobe l’ensemble du site. En effet, seul un ensemble significatif revêt une valeur en terme de cohérence et de lisibilité mémorielle. S’il ne subsistait que les chevalements par exemple, Rodolphe perdrait tout son sens. Il serait réduit à un simple monument, un signal architectural, comme l’est le chevalement Théodore réhabilité.

VALORISATION ET PROMOTION DE LA CULTURE TECHNIQUE ET DE L’INNOVATION DANS LE CADRE D’UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, PATRIMONIAL, TOURISTIQUE ET PEDAGOGIQUE DU PAYS DE LA POTASSE D’ALSACE

Un projet décliné en quatre pôles

Pôle travaux

Objectif : restauration et entretien des machines minières et des installations du site.

C’est le cœur d’activité de l’Association Groupe Rodolphe, sa vocation de départ. Depuis la création de l’association, les bénévoles ont montré tout leur savoir faire dans des restaurations difficiles, de très grande ampleur et très variées. Et un enthousiasme qui ne s’est pas démenti depuis plus de dix ans.

Par ailleurs, l’exemple de la restauration de la salle des machines Rodolphe 2 montre qu’on peut y associer des lycées techniques qui y trouvent un champ de travaux pratiques exceptionnel.

Pôle touristique et culturel

Objectif : une offre de tourisme industriel, complémentaire de celle du tourisme traditionnel développé sur le secteur.

Avec l’Ecomusée, le Bioscope, demain le village Pierre & Vacances et peut-être Domaine Nature sur le terril Alex, le territoire devient un pôle touristique majeur du département.

Le carreau Rodolphe vient compléter cette offre en montrant l’autre visage du Sud Alsace : son riche passé industriel avec l’aventure des Mines de Potasse et son cortège d’innovations technologiques et sociales, en lien avec d’autres grandes entreprises du territoire, comme la SACM. Ces deux visages, la ruralité et l’industrie,  sont d’ailleurs étroitement liés si l’on considère que de nombreux mineurs sont à l’origine des paysans, comme la plupart des nombreux immigrés polonais intégrés par les Mines de Potasse dans la première moitié du 20ème siècle.

Les moyens

exposition Mines et Manufactures dans un hangar à sel et alentour : présentation de la collection de machines, avec démonstrations en marche, illustrant l’évolution des techniques d’exploitation et la mécanisation progressive.

présentation d’une taille havage intégral grande hauteur dans le bâtiment des mélanges.

réouverture partielle des installations de « Clair de Mine » : ascenseur dans le puits, vision panoramique du bassin…

création d’un espace muséal pour exposer les collections liées à l’histoire des techniques, de la machine-outil.

préservation de la culture minière, animation touristique

. expositions permanentes ou temporaires, conférences, colloques,   stammtisch

du spectacle 2007 à Ungersheim

. la fête : Sainte-Barbe, rassemblement européen avec les mineurs

  polonais, allemands…, journées du patrimoine…

. la « Route de la potasse » : itinéraires du patrimoine minier en été,

  passant par les quatre sites de mémoire de la potasse.

Joseph-Else (Kalivie) : la minéralogie, la géologie, le métier de mineur de  Fond

La Régence à Ensisheim : mussée avec collections d’objets

Théodore : chevalement réhabilité et mémorial

Rodolphe

. ouverture à des artistes : Talents du Mineur, expositions, mise en valeur

  du passage de Jérôme Mesnager sur le site.

Jérôme Mesnager est un peintre français né en 1961. Le 16 janvier 1983, il invente l’Homme en blanc, « un symbole de lumière, de force et de paix ». Cette silhouette blanche appelée Corps blanc ou l'homme blanc, Jérôme Mesnager l'a reproduite à travers le monde entier, des murs de Paris à la muraille de Chine

Pôle éducatif

Objectif : création d’un centre documentaire et de recherches

Le public intéressé est varié : scolaires, universitaires, historiens amateurs ou professionnels.

Les moyens


création d’une antenne décentralisée des Archives Départementales du Haut-Rhin : comme en Lorraine, les ADHR, saturées à Colmar, pourraient décentraliser à Rodolphe la partie Mines. Elle représente aujourd’hui, avant les derniers versements encore à effectuer, près d’un kilomètre de linéaire.

        ateliers et classes du patrimoine à destination des scolaires

« L’étude du patrimoine est une clé nécessaire à l’élève pour bâtir son rapport à l’Histoire, pour passer du statut d’habitant au statut de citoyen, mieux comprendre le passé et donner un sens au présent. Elle est à la fois enjeu de connaissance et enjeu de formation. Les classes du patrimoine et les projets d’action éducative comme les ateliers d’initiation au patrimoine sont fondamentaux dans cette perspective. Aujourd’hui, beaucoup de jeunes sont des nomades dans le temps. Ils sentent mal leur place dans la société qu’ils perçoivent comme le produit d’une culture achevée. Le patrimoine favorise l’appartenance à un groupe : en permettant l’appréhension du temps et le contact à travers le temps et l’espace, il aide à combattre l’exclusion. »

(« Découvrir le Patrimoine – Un pas vers le futur» Ministère de la Culture - Avril 1994)


>atelier d’histoire et liens avec l’université (UHA, CRESAT)

De nombreux travaux universitaires (thèse de doctorat, maîtrise d’histoire contemporaine..) ont eu pour sujet les Mines de Potasse depuis des années : l’immigration polonaise, les associations, la médecine du travail, les constructions à Bourtzwiller, la vie quotidienne des mineurs…Les thèmes d’études restent inépuisables :

. histoire des Mines, Domaniales ou KST

. histoire des techniques, des méthodes d’exploitation

. histoire sociale

. le syndicalisme

. l’immigration

. la société commerciale

. la chimie de la potasse

. l’innovation

Publications : comme l’avait remarquablement fait la Maison du Mineur en son temps, avec des bulletins qui font aujourd’hui référence, les travaux historiques pourraient être publiés.

Pôle économique


Le pôle économique initie la recherche appliquée en écologie industrielle – prolongement indispensable du Plan climat de la CAMSA sur le plan économique. La production d’énergie électrique d’origine photovoltaïque.


LE PROJET ET L’ASSOCIATION EN 2008


Inventaire des bâtiments existants


Un étudiant en stage pendant trois mois à partir de fin avril, est chargé d’un état des lieux exhaustif :

plans des bâtiments; volumes, surfaces, état; dévolution possible des différents bâtiments

Présentation du projet

Aux élus (CAMSA, Département, Région), à la DRAC, à la Caisse des Dépôts et Consignations.

Préparation d’un colloque avec le CRESAT 

Thème: les reconversions de l’extrême

Mobilisation des mineurs sur le projet

Les Enfants de la Potasse

Journées du Patrimoine

Sainte-Barbe

Travaux du Groupe Rodolphe

Poursuite des travaux de réhabilitation de machines

Animation des journées du Patrimoine

Elaboration de diaporamas (G.Jaeger)

Poursuite du partenariat avec les mineurs de Buggingen

Il va de soi que l’association Groupe Rodolphe ne peut qu’apporter ses savoir faire, ses heures de bénévolat, la volonté et l’enthousiasme de ses membres pour préserver et transmettre la mémoire et la culture minière de ce territoire. Le porteur de projet ne peut être que le Conseil Général, propriétaire des lieux. Ce projet serait la traduction de la volonté exprimée par le Conseil Général dans sa séance du  13 avril 2007, par la voix de son Président :

« La solution d’une prise en charge du site du carreau Rodolphe par le Conseil Général est apparue comme le meilleur moyen de conduire une véritable démarche projet pour l’aménagement économique, touristique et culturel de ce site. En raison de sa localisation (situé à l’entrée du site de l’Ecomusée), il n’était pas envisageable de laisser à d’autres opérateurs, de quelque nature que ce soit, la possibilité de développer des projets qui ne soient pas en cohérence avec une vision d’ensemble de la totalité de la zone géographique concernée : l’aménagement du carreau Rodolphe pouvant ainsi être considéré comme d’intérêt départemental. »

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de l'Association Groupe Rodolphe
  • : Nous sommes un groupe de mineurs de potasse retraités et des amis, nous nous retrouvons le mercredi pour retaper du matériel avec la ferme intention de préserver le patrimoine minier et la mémoire de tous ceux qui ont travaillé aux Mines de Potasse
  • Contact

Programme 2021

PROGRAMME DE VISITES DU CARREAU RODOLPHE

- Journées Européennes du Patrimoine Les 18 et 19 septembre 2021 de 10h à 17h

Départ de visite toutes les

30 minutes

Inscription et renseignement au

06 27 70 63 43

 

 - Tous les mercredis de l'année un départ de visite à 9h et un départ de visite à 14h

Inscription et renseignement au 

06 27 70 63 43

 

-Toute l'année à la demande.

Inscription et renseignement au

06 27 70 63 43

 

La durée de la visite guidée dure environ 2 heures avec possibilité d'adapter sa durée et le thème.

- Une participation forfaitaire de 7€ par personne, sous forme de don en soutien au Groupe Rodolphe est demandée.Visites scolaires 2€ par personne

- Entrée gratuite pour les enfants de moins de 12 ans et les membres de l'Association Groupe Rodolphe.

 

Nous vous rappelons que le port du masque et les gestes barrière sont  obligatoires dans les lieux accueillant du public

 

Recherche

Présentation de la visite guidée du Carreau Rodolphe 2019

Contact Groupe Rodolphe

Tél   : 03 89 48 86 54

Port : 06 27 70 63 43

Mail : groupe-rodolphe@orange.fr

Vos réactions

N'hésitez pas à donner vos réactions, à poster vos commentaires. Vous pouvez égalemment vous abonner à une newsletter, une lettre qui vous parlera de l'association et vous préviendra aussi à la publication de tout nouvel article.